REGROUPEMENT DES TRAVAILLEURS
AUTONOMES MÉTALLOS

Le Front commun du taxi procédera jeudi après-midi au dépôt d'une procédure d'injonction contre le gouvernement du Québec et à la défense des lois du Québec encadrant l’industrie du taxi.

Les médias sont invités à être présent dès 14h devant l'entrée de la rue Saint-Antoine du Palais de Justice de Montréal. Une mêlée de presse suivra peu de temps après.

Me Marc-Antoine Cloutier, associé chez Deveau avocats, mandaté pour intenter ce recours par le Front commun du taxi ainsi que le porte-parole du RTAM-Métallos, Benoit Jugand, et le président du CPCDIT, Georges Tannous, participeront à cette mêlée de presse.

Les journalistes présents pourront obtenir copie de la demande d'injonction sur place.

Rappelons que le Front commun des taxis a choisi de contester l'entente entre le gouvernement du Québec et Uber devant les tribunaux. Après avoir mis en demeure le ministre des Transports d'annuler cette entente, le Front commun des taxis entame aujourd'hui une première action judiciaire.

 

Dépôt de la procédure d'injonction:

Date : Jeudi 15 septembre 2016

Heure : 14h00

Où: Palais de justice de Montréal (1, rue Notre-Dame est. Entrée Saint-Antoine)

 

À propos du Front commun des taxis

Le Front commun des taxis est formé d'organisations représentant ensemble la presque totalité des propriétaires de permis de taxis, de chauffeurs et autres intervenants de l'industrie du taxi. Le Front commun est composé de l'Association haïtienne des travailleurs du taxi (AHTT), du Collectif des propriétaires et chauffeurs de taxi de Montréal (CPCTM), du Comité de concertation et de développement de l'industrie du taxi (CPCDIT), du Regroupement des travailleurs autonomes Métallos (RTAM-Métallos), du Regroupement des intermédiaires de taxi de Québec (RITQ), du Regroupement des propriétaires de taxis de Montréal (RPTM) et du Regroupement des propriétaires de taxis de la Capitale (RPTC).

À La une

LES PLUS RÉCENTES PUBLICATIONS