REGROUPEMENT DES TRAVAILLEURS
AUTONOMES MÉTALLOS

Le Regroupement des travailleurs autonomes Métallos (RTAM-Métallos) juge que la proposition d'amendement au projet de loi 100 apparaît comme un compromis satisfaisant mais ajoute une demande formelle à Uber.

«Dans les circonstances, tous les acteurs de l'industrie du taxi peuvent y trouver leur compte et enfin respirer et ainsi mieux oeuvrer à la modernisation de leur industrie», déclare Benoit Jugand, porte-parole du RTAM-Métallos. «La balle est vraiment dans le camp d'Uber. Pour démontrer son sérieux, sa bonne foi et son respect envers nos lois et nos citoyens, nous demandons à cette compagnie de cesser immédiatement ses activités illégales jusqu'à l'acceptation de son projet-pilote. Uber a le fardeau de rétablir la confiance que son arrogance lui a fait perdre auprès des citoyens et des législateurs».

«La proposition d'amendement que fait aujourd'hui le gouvernement pave la voie royale à une adoption avant la fin de la session parlementaire du projet de loi 100 dans son intégralité. Cette proposition montre l'ouverture du gouvernement et de l'industrie du taxi face à de nouveaux joueurs souhaitant compétitionner de façon loyale en respectant le cadre légal et fiscal».

«Nous demandons à tous les partis politiques d'appuyer sans réserves l'adoption du projet de loi 100 dans son intégralité et ce, avant vendredi».

À La une

LES PLUS RÉCENTES PUBLICATIONS