REGROUPEMENT DES TRAVAILLEURS
AUTONOMES MÉTALLOS

Plusieurs milliers de chauffeurs de taxis et limousines de l’ensemble du Québec ont manifesté ce matin sur l’île Notre-Dame, à quelques jours du début du Grand Prix de Montréal.

Le Regroupement des travailleurs autonomes Métallos (RTAM-Métallos), qui fait front commun avec les industriels du taxi pour l'occasion, demande au gouvernement du Québec de faire fi de l’obstruction parlementaire de la Coalition Avenir Québec et d’adopter le projet de loi 100 avant la fin de la présente session parlementaire.

« Après deux ans d’inaction gouvernementale et trois commissions parlementaires, Québec a fait le choix de la paix sociale avec le projet de loi 100 », déclare Benoit Jugand, porte-parole du RTAM-Métallos. « En effet, le gouvernement a choisi un seul régime pour tous plutôt qu’un régime à deux vitesses comme le réclamaient les transporteurs illégaux ».

« En faisant de l’obstruction parlementaire, la CAQ se prononce au fond en faveur de la spoliation des retraites de dizaines de milliers de travailleurs et en faveur du vol des Québécois aux heures de pointe et les jours fériés », reprend Benoit Jugand. « François Legault choisit les paradis fiscaux et le recel à l’étranger des données personnelles des Québécois. Il nous dit qu’il préfère les crises à la paix sociale. Bref, la CAQ cherche le trouble ».

La présente session parlementaire se termine le 10 juin. Les chauffeurs et propriétaires de taxis et limousines attendent une action gouvernementale depuis déjà deux ans. « Nous sommes las d'attendre. C'est le dernier tour de piste avant l'été. Il est temps de régler cette question pour le plus grand bien de tous. Comme preuve de notre volonté, nous demandons une rencontre avec François Legault dans les plus brefs délais ».

À La une

LES PLUS RÉCENTES PUBLICATIONS